Les mécanismes du stress et mes astuces pour apprendre à mieux le gérer

Par Aurélie Vangeon, Naturopathe

Nous avons tous déjà vécus des symptômes directement liés au stress : mains moites, palpitations, transpiration, plus d’appétit, troubles du sommeil, respiration accélérée, transit perturbé…

Chaque jour nous sommes tous confrontés au stress mais à des degrés différents et chacun à sa façon pour l’appréhender et le gérer. Certains vont l’appréhender avec plus de difficultés jusqu’à ce que cela devienne un handicap et d’autres personnes vont très bien vivre avec.
Il est impossible d’éliminer le stress de notre vie quotidienne car il nous permet de réagir face à des situations « critiques » et d’assurer notre « survie » mais il peut être considéré comme un ennemi quand il devient chronique et permanent.
Il suffit alors de mieux le comprendre pour apprendre à le gérer et à l’appréhender.

Reconnaître les signes du stress

Le stress peut varier en fonction de 3 facteurs :

  • Durée : il peut être ponctuel (par exemple peur de louper son train) ou durable (situation familiale compliquée).
  • Intensité : il existe différents niveaux de stress. En effet, se réveiller en retard parce que son réveil n’a pas sonné ne génèrera pas le même niveau de stress qu’un accident de la route.
  • Absorption : cela dépend de chacun, de nos ressources physiologiques (hygiène de vie) et psychologiques (personnalité et équilibre émotionnel).

Hans Selye, médecin québécois (1907-1982) a été un des premiers à définir le stress et à étudier son impact sur la santé.
Il a défini 3 niveaux de stress plus communément appelé le S.G.A (Syndrome Général d’Adaptation) :

  • Phase d’alarme (influx nerveux envoyés par l’hypothalamus qui aboutissent à la libération de deux hormones : l’adrénaline et la noradrénaline).
  • Phase de résistance (d’autres hormones sont libérées telles que la CRH, GHRH et TRH).
  • Phase d’épuisement (si le corps est exposé trop longtemps à des concentrations élevées en hormones on peut alors observer des altérations pathologiques).

Dans un monde parfait, il est idéal d’être connecté à son corps pour repérer les premiers signes de la phase d’alarme et ainsi éviter d’arriver à la phase d’épuisement. En effet, cette phase correspond à un épuisement du système hormonal et des neuromédiateurs et on voit apparaitre des troubles physiologiques (troubles de l’immunité, dérèglement de la thyroïde, maux de tête, ulcères…).
Il y a également d’autres troubles qui découlent du stress sans qu’on y pense forcément : troubles alimentaires, problèmes de peau, perte de cheveux, fatigue chronique, baisse de libido…

D’une manière générale, des conseils et « bonnes habitudes » peuvent être intégrés dans votre hygiène de vie pour apprendre à mieux gérer votre stress. Chacune est unique et il est important de trouver « LA » manière de rééquilibrer votre système nerveux et diminuer les symptômes du stress.

Comment faire face au stress ?

Ci-dessous les conseils que j’aime mettre en pratique m’aident à gérer une situation ou période stressante (déménagement, examens, entretiens, échéances professionnelles…) :

  • Je mise sur les fruits et légumes frais pour faire le plein de vitamines, les omégas 3 qui participent au bon fonctionnement du système nerveux, les aliments riches en magnésium (oléagineux comme les amandes, chocolat noir, céréales complètes…).
  • Je diffuse des huiles essentielles qui me détendent comme la mandarine (pas plus de 10 minutes dans une pièce et sans la présence d’enfants ni d’animaux).
  • Je me masse le plexus solaire avec une goutte d’huile essentielle de lavande diluée dans un peu d’huile végétale.
  • Je prends du temps en m’offrant une séance dans un hammam et un massage (avec une préférence pour la réflexologie plantaire qui permet d’éliminer les tensions dans tout le corps).
  • Je me change les idées et me libère l’esprit en faisant une grande marche dans la nature, un footing ou une séance de yoga.
  • Si les pensées négatives prennent le dessus, rien de mieux que 5 minutes de respiration pour se recentrer (j’adore celui de la cohérence cardiaque, il suffit de télécharger l’application gratuite sur votre téléphone).
  • Rescue : en cas « d’urgence », j’ai toujours un flacon dans mon sac à mains et il suffit de mettre 2 sprays sous la langue.
  • Si besoin je me donne un petit coup de pouce supplémentaire (cure de magnésium ou certaines plantes comme le basilic sacré, passiflore, safran, marjolaine, rhodiole…à ne pas consommer sans l’avis d’un professionnel de santé).

Lors de périodes stressantes j’essaie de limiter le café, l’alcool et le sucre pour ne pas épuiser encore plus mon système nerveux.

N’oubliez pas de relativiser, de prendre du recul, comme si vous vous observiez de loin ! Rien de mieux pour ne pas se laisser déborder et garder la tête froide.

Dans le cas où le stress devient trop présent dans votre vie et qu’il vous conduit à un état d’anxiété ou de dépression, parlez-en avec un professionnel de santé.

Vous souhaitez un conseil ou une information sur un complément alimentaire ?

Demandez l’avis d’un Expert Naturopathe Natésis Conseil GRATUIT

DEMANDER UN AVIS
Aller en haute de page