Les phytonutriments majeurs de la Spiruline

Bêta-carotène, chlorophylle, acide gamma-linolénique...


1. Les Caroténoïdes naturels (jaune / orange)


La spiruline est l'un des aliments les plus riches en b-carotène, présentant également un spectre large de 10 types de caroténoïdes différents. La moitié environ sont des carotènes orangés (alpha, bêta et gamma), et l'autre moitié des xanthophylles jaunes. L'ensemble des caroténoïdes de la Spiruline travaillent en synergie au niveau de notre organisme pour en augmenter la protection face à l'agression des radicaux libres oxygénés. Depuis une vingtaine d'années, de nombreuses recherches ont montré que la consommation de fruits et de légumes riches en b-carotène assurait une véritable prévention vis-à-vis des risques de cancer. Le b-carotène d'origine synthétique n'a pas toujours fait la preuve de tels avantages. Une recherche récente menée en Israël établit que le bêta-carotène naturel issu des algues était nettement plus efficace que le bêta-carotène synthétique : il est mieux assimilé et contient en outre l'isomer 9-cis que l'on ne retrouve pas dans les formulations de synthèse. Ainsi, les caroténoïdes naturels contenus dans les algues et les légumes ont un meilleur pouvoir antioxydant.


2. La Chlorophylle


La spiruline a l'un des taux les plus élevés en chlorophylle que l'on puisse trouver dans la nature (env. 1%). Elle ne dépasse pas cependant les niveaux de la Chlorella (2 à 3%) qui est aussi une micro-algue très intéressante sur le plan nutritionnel. La chlorophylle est connue pour son pouvoir nettoyant et purifiant. Ses propriétés aident à détoxifier notre organisme des agressions liées à la pollution. La chlorophylle est parfois appelée le "sang vert" en raison de la très grande ressemblance de sa structure moléculaire avec l'hémoglobine : le sang a en effet un atome de Fer en son centre, lui donnant sa couleur rouge, tandis que la chlorophylle a un atome de magnésium, lui donnant sa couleur verte. L'efficacité de la Spiruline dans les cas d'anémie pourrait être due à cette similitude, combinée à la très haute biodisponibilité du fer qu'elle contient.


3. La Phycocyanine


Cette protéine complexe est présente à hauteur de 10/15 % dans la Spiruline de californie. La phycocyanine est spécifique de l'algue bleu-vert puisqu'on ne la trouve nulle part ailleurs dans la nature. Elle est apparue un milliard d'années avant la chlorophylle, et peut être considérée comme un précurseur de l'hémoglobine et de la chlorophylle dans la mesure où son noyau renferme à la fois un ion fer et un ion magnésium. Ainsi, la phycocyanine pourrait représenter l'origine commune du monde végétal et du monde animal… Des recherches ont montré qu'elle stimule le système immunitaire, joue un rôle dans la fabrication des globules rouges et blancs, et qu'elle participe à la détoxification. Des scientifiques chinois ont aussi avancé qu'elle pouvait réguler la production des globules blancs, même lorsque la moelle des os est endommagée par des toxiques chimiques ou des radiations.


4. Les Polysaccharides


La Spiruline contient environ 20% de carbohydrates et de sucres qui constituent notamment sa membrane cellulaire. Le formes primaires sont le rhamnose et le glycogène, deux polysaccharides facilement absorbés par l'organisme. La Spiruline offre ainsi une énergie rapide sans fatiguer le pancréas, ni déclencher une hypoglycémie. En 1979, des scientifiques russes découvrirent que les polysaccharides issus de la Spiruline avait un effet de stimulation sur le système immunitaire des rats. Cette information passa inaperçue jusqu'en 1994. Dans l'intervalle, des chercheurs en Chine, au Japon et aux Etats-Unis mirent en évidence qu'un extrait de polysaccharide améliorait le fonctionnement du système immunitaire vis-à-vis de certaines agressions.


5. L'Acide gamma-linolénique (acide gras essentiel)


Les apports en acides gras essentiels (AGL) nous sont indispensables. Parmi eux, l'acide g-linolénique (série des oméga-6) qui est un précurseur des prostaglandines, hormones majeures dans le fonctionnement de l'organisme. Une hygiène alimentaire mal adaptée, une consommation excessive de graisses saturées ou bien d'alcool peuvent entraîner des carences en AGL. Les apports en AGL sont importants, notamment chez les femmes pour atténuer les effets du stress prémenstruel. Les sources alimentaires connues en AGL sont le lait maternel, les extraits d'onagre, etc. La Spiruline est aussi une source significative avec une teneur représentant 1% de son poids total ! Huit tablettes de Spiruline contiennent l'équivalent en AGL d'une capsule d'onagre !


** Les phyto-nutriments sont des éléments thermo-sensibles et il convient de s'assurer que le mode de séchage de la Spiruline ne les a pas altérés ou dégradés. Le mode de séchage de type "Spray-Dry" est le plus adapté à la spiruline car c'est celui qui respecte le mieux l'ensemble des composants y compris les composants themos-sensibles : en savoir + sur le séchage de la spiruline


# 5 grammes de Spiruline apportent en phytonutriments et en anti-oxydants :
Phycocyanine : 700 mg
Chlorophylle : 50 mg
Caroténoïdes : 16 mg
Acide g-linolénique : 50 mg
Glyco + Sulfolipides : 100 mg
Polysaccharides : 330 mg



Document Natésis (2003 - 01)


Principales références bibliographiques :
- Peto, R et al (1981) Can dietary beta-carotene materially reduce human cancer rates ?
- Shekelle, R.B et al (1981) Dietary Vitamin A and risk of cancer
- Menkes, et al (1986) Serum beta carotene, vitamins A and E, selenium, and the risk of lung cancer
- Zhang Cheng-Wu et al. (1994) Effects of polysaccharide and phycocyanin from spirulina on peripheral blood
   and hematopoietic system of  bone  marrow mice
- DIC (1983) Anti-tumoral agents containing phycobilin
- Besednova, T. et al (1982) Immunostimulating activity of lipopolysaccharides in blue-green algae
- Lisheng L. et al (1991) Inhibitive effect and mechanism of polysaccharides of spirulina on transplanted tumor cells in mice.
- Qureshi, M et al (1995) Spirulina extract enhances chicken macrophage function after in vitro exposure
- Jassby, Alan (1883)  Nutritional and Therapeutic Properties of Spirulina
- Kunkel, SL et al (1982) Suppression of chronic inflammation by evening primrose oil
- Kemoff, PBA et al  (1977) Antithrombotic potential of DGLA in man.
- Hudson and Karlis (1974) The lipids of algae spirulina
- Nichols, B, Wood, B (1986) The occurence and biosynthesis of GLA in spirulina platensis
- Earthfood Spirulina, How this remarkable blue-green algae can transform your health and our planet - Robert Henrikson (1989
)



> Voir les autres publications Spiruline de Californie

> Voir les autres dossiers Spiruline




Newsletter
Inscrivez vous à la newsletter pour recevoir nos actualités
Je m'abonne
Je me désabonne