Recevez notre Newsletter
Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne
Espace Professionnels de Santé
Vous êtes un professionnel de santé
(médecin généraliste, homéopathe, pharmacien, kinésithérapeute, praticien,...)

Cliquez-ici pour accéder au formulaire

SPIRULINE
Riche en protéines végétales

Principales propriétés

  • énergie & bien-être
  • anti-carences : protéines, fer, vitamines B, antioxydants...
  • meilleures performances sportives
  • soutien lors des régimes minceur
Principales propriétés de la Spiruline

La spiruline est une micro-algue spiralée apparue sur Terre il y a plus de 3 milliards d’années. Bien que de taille microscopique, la spiruline offre une large variété de nutriments (acides aminés, vitamines, minéraux, antioxydants...) indispensables à l’organisme.


1- La spiruline, anti-carences & antifatigue

Zoom sur ses nutriments :

  • 55 % à 70 % de protéines :
    18 acides aminés dont les 8 essentiels
  • 11 vitamines et 12 minéraux essentiels
  • De nombreux antioxydants :
    bêta-carotène, zéaxanthine, phycocyanine, superoxyde dismutase...
  • Des acides gras essentiels :
    dont l’acide gamma-linolénique (AGL)

La spiruline renferme de nombreux éléments nutritifs indispensables pour se maintenir en forme et conserver une bonne vitalité.

Sa richesse et la qualité de ses nutriments [1 à 3] lui permet de se positionner comme un complément alimentaire de premier intérêt pour lutter contre la fatigue et limiter les carences en acides aminés, vitamines et minéraux.

Chez les personnes en situation de carences ou de subcarences, la spiruline permet en très peu de temps, de limiter, voire de combler, les déficits nutritionnels. C’est d’ailleurs, une des raisons pour lesquelles dans les pays où sévit la famine, de petites fermes de culture s’organisent pour venir en aide de cette façon là aux populations locales.

Des protéines de qualité

Les protéines de la spiruline sont variées, digestes et réparties dans des proportions presque idéales. Les protéines sont indispensables à la croissance. Elles participent à la construction des tissus (muscles, peau...) et interviennent dans la défense de l’organisme.

  • De nombreux sportifs de haut niveau consomment régulièrement la spiruline pour ses acides aminés qui permettent d’augmenter l’endurance, de limiter la fatigue et de diminuer le temps de récupération après l’effort.
  • La micro-algue est aussi appréciée des végétariens pour la très bonne digestibilité de ses protéines et la diversité de ses apports.

Une variété de vitamines, minéraux et oligo-éléments

La spiruline apporte des vitamines et notamment des vitamines du groupe B. Ces dernières interviennent dans la production d’énergie et contribuent directement à la beauté de la peau, des cheveux et des ongles.


La spiruline est également intéressante pour ces minéraux et oligo-éléments, et en particulier le fer, essentiel à la constitution du sang et des muscles.

  • 6 comprimés (3 g) de spiruline apportent autant de vitamines et minéraux qu’une portion de légumes.
  • La spiruline apporte, entre autres : fer, magnésium, calcium, potassium, phosphore, zinc et sélénium...
  • La spiruline est particulièrement utile chez les femmes, notamment pour sa teneur en fer. Celui-ci serait deux fois mieux assimilé que celui des végétaux classiques. La spiruline contribue ainsi à limiter les anémies tout en redonnant vitalité et énergie. La Spiruline contient 1 à 2,5 mg de fer pour 6 comprimés (3 g).
  • Généralement cultivée en bassins d’eau douce, la spiruline ne contient presque pas d’iode et sa teneur en sodium est réduite, ce qui la rend compatible avec les régimes dont l’apport en sel est contrôlé.

De nombreux antioxydants et des acides gras essentiels (AGE)

La spiruline renferme une variété de caroténoïdes (b-carotène, lutéine, zéaxanthine...) qui interviennent dans la protection de la peau, la vision et les défenses de l’organisme. Elle contient également deux antioxydants, la superoxyde dismutase (SOD) et la phycocyanine, ainsi que des acides gras essentiels dont l’acide g-linolénique (AGL) qui prévient la formation du mauvais cholestérol.


En juillet 2013, une équipe de chercheurs étudie l’activité antioxydante de nutraceutiques qu’ils comparent à celle de la vitamine C (référence). Parmi les différents nutriments étudiés (spiruline, policonasol -extrait de canne à sucre-, levure de riz rouge, thé vert concentré, curcuminoïdes 95 -extrait de curcuma-, graviola -extrait de graviola-), ils démontent que c’est la spiruline qui détient le plus fort pouvoir antioxydant avec une valeur 2,97 fois supérieure à celle de la vitamine C [4].

Activité antioxydante de différents nutraceutiques

Graphique 1 : Activité antioxydante de produits nutraceutiques comparés à la vitamine C [4].

  • La phycocyanine est un pigment bleu-vert antioxydant que l’on retrouve uniquement dans la spiruline. Les recherches scientifiques menées sur cette substance ont révélé qu’elle est dotée de propriétés immunostimulantes, anti-inflammatoires et neuroprotectrices qui pourraient être notamment très intéressantes pour lutter contre le cancer ou les troubles neurologiques comme les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson [5]
  • La SOD est une puissante enzyme antioxydante naturelle qui constitue l’un des principaux éléments du processus de défense de notre organisme contre les radicaux libres. Il semblerait qu’elle soit capable, entre autres, de favoriser la longévité : des travaux scientifiques, ont révélé que les mammifères produisant plus de SOD vivent plus longtemps que ceux en produisant moins.
  • La spiruline contient en général entre 1 à 1,5 g d’acide gamma-linolénique (AGL) au 100 g.

2- La spiruline, idéale pour tous

La spiruline convient idéalement aux femmes enceintes. En effet, la spiruline permettra aux futures mamans d’être sûres d’apporter à leur enfant tous les éléments essentiels à son développement et notamment de répondre au besoin accru en fer durant cette période.

En comprimés comme en poudre, la spiruline apporte aux bébés et aux enfants des nutriments indispensables à la croissance. Une étude récente réalisée au Sénégal, sur 549 enfants d’une moyenne d’âge de 7 ans et demi, a démontré que la prise journalière de 2 g de spiruline pendant 2 mois augmente les performances scolaires [6].

Enfin, la spiruline peut être conseillée aux personnes âgées dont l’alimentation est parfois insuffisamment équilibrée, afin de palier certaines carences alimentaires (apport en protéines par exemple) et de maintenir un niveau de forme optimale le plus longtemps possible. De plus, avec l’âge, l’organisme a un besoin accru en antioxydants variés afin de limiter l’accélération du vieillissement cellulaire dû à l’augmentation de la production de radicaux libres.

La spiruline contient un grand nombre de substances antioxydantes (vitamine E, b-carotène, zéaxanthine, SOD, phycocyanine...) qui contribuent à protéger les cellules du vieillissement.

3- La spiruline, dans le cadre d’une activité sportive

La spiruline contient des acides aminés, du fer, des vitamines du groupe B, et des antioxydants, bénéfiques lors de la pratique d’un sport. La spiruline limite les carences liées à l’activité sportive, lutte contre la fatigue et augmente les performances physiques.

Lors de la pratique d’un sport, de nombreux nutriments sont sollicités, dont :

Des protéines, qui assurent la structure des muscles et des tendons. Elles sont essentielles à la régénération et à la réparation des muscles, ainsi qu’au gain de masse musculaire.

Du fer, qui intervient dans le transport de l’oxygène indispensable à la production d’énergie, nécessaire aux muscles pour se contracter. Lors d’un exercice, il y a augmentation des pertes ferriques, pertes qui dépendent de l’intensité et la durée de l’effort.

Des vitamines du groupe B, qui sont nécessaires à la production d’énergie.

Des antioxydants, qui vont lutter contre l’augmentation des radicaux libres dont la formation s’amplifie avec l’effort.

Les recherches scientifiques menées sur la spiruline, ont montré qu’elle est capable d’augmenter la synthèse des protéines musculaires [7] et de protéger les muscles [8].


En prise régulière, la spiruline augmente leur capacité d’endurance, améliore leur temps de récupération et diminue leur fatigue.

4- La spiruline, dans le cadre d’un régime minceur

En raison de sa richesse et sa variété en nutriments, la spiruline limite les états de fatigue et de carences qui peuvent survenir lors du suivi d’un régime.

Sa forte teneur en protéines (plus de 50% de son poids) contribue au maintien de la masse musculaire qui peut être diminuée par la restriction alimentaire (régime).

Les scientifiques ont démontré que la prise de spiruline tendait à diminuer les taux de triglycérides et de mauvais cholestérol (LDL) [9 à 11]. En 2013, une étude grecque démontre qu’une faible dose de spiruline (1 g/jour) peut aider à diminuer significativement les taux de mauvais cholestérol et de triglycérides [12].

La spiruline pourrait également contribuer à diminuer le taux de glucose [13 à 14].

Enfin, chez certaines personnes, on constate que prise environ 20 minutes avant le repas, la spiruline induit un léger effet "coupe-faim". Celui-ci pourrait être dû aux hydrates de carbone et à la phénylalanine présents dans la spiruline.

5- La spiruline en pratique

La spiruline choisie par la NASA

  • En raison de son profil nutritionnel inédit, la spiruline a été officiellement retenue par les scientifiques de la NASA et de l’ESA (Agence Spatiale Européenne) comme aliment alternatif des astronautes.
  • Elle fait partie des 9 aliments que Christophe Lasseur, coordinateur support-vie biologique à l’ESA envisage d’utiliser dans le cadre des missions habitées de longue durée [15].

La spiruline est idéale dans de nombreuses situations (activité sportive, régime minceur...) et apporte des bienfaits à tous les âges :

  • aux jeunes enfants et aux adolescents : croissance
  • aux actifs : tonus, vitalité et bien-être au quotidien
  • aux seniors : limite les carences et lutte contre les radicaux libres
  • pendant et après la grossesse : éléments nutritionnelles indispensables à la maman et au futur bébé
  • dès la pré-ménopause : équilibre et bien-être
  • en soutien lors d’un régime minceur : léger effet coupe-faim, limite les carences et régule les taux de glucides et lipides (cf. dossier Spiruline & Minceur)
  • aux sportifs : énergie, amélioration l’endurance et meilleure récupération après l’effort (cf. dossier Spiruline & Sport)
  • aux végétariens : source de protéines végétales assimilables, vitamines et minéraux indispensables à un bon équilibre alimentaire.

  • Conseils d’utilisation :

    La spiruline se consomme tout au long de l’année ou en cure de 3 à 4 semaines, voire plus, à raison d’une moyenne de 4 à 6 comprimés de 500 mg par jour ou d’une demi à une cuillère à café. Ce conseil d’utilisation doit être adapté en fonction des besoins (enfants : 1 à 3 comprimés par jour, sportifs : jusqu’à 12 comprimés par jour).

    Sources et références bibliographiques
    [1] Duan M. & al.: [Determination of micro-elements in natural spirulina using FAAS] Guang Pu Xue Yu Guang Pu Fen Xi. 2001 Dec; 21(6):868-70.
    [2] Mazo VK. & al.: [Microalgae Spirulina in human nutrition] Vopr Pitan 2004; 73(1):45-53.
    [3] Guan Y. & al.: [Analysis of the contents of elements in spirulina from different producing areas] Guang Pu Xue Yu Guang Pu Fen Xi May 2007; 27(5):1029-31
    [4] Al-Shahrani M. & al.: Measurement of Antioxidant Activity in Selected Food Products and Nutraceuticals. J Nutr Food Sci 2013.
    [5] Bermejo-Bescós P. & al.: Neuroprotection by Spirulina platensis protean extract and phycocyanin against iron-induced toxicity in SH-SY5Y neuroblastoma cells. Toxicol In Vitro. 2008 Sep; 22(6):1496-502.
    [6] Dia AT. & al.: [Contribution of supplementation by spirulina to the performance of school children in an introductory course in Dakar (Senegal)] Sante Publique. 2009 May-Jun; 21(3):297-302.
    [7] Voltarelli FA. & de Mello MA.: Spirulina enhanced the skeletal muscle protein in growing rats. Eur J Nutr. 2008 Oct; 47(7):393-400.
    [8] Lu HK. & al.: Preventive effects of Spirulina platensis on skeletal muscle damage under exercise-induced oxidative stress. Eur J Appl Physiol. 2006 Sep; 98(2):220-6.
    [9] Samuels R. & al.: Hypocholesterolemic effect of spirulina in patients with hyperlipidemic nephrotic syndrome. J Med Food. 2002 Summer;5(2):91-6.
    [10] Nagaoka S. & al.: A novel protein C-phycocyanin plays a crucial role in the hypocholesterolemic action of Spirulina platensis concentrate in rats. J Nutr. 2005 Oct; 135(10):2425-30.
    [11] Han LK. & al.: [Isolation of pancreatic lipase activity-inhibitory component of spirulina platensis and it reduce postprandial triacylglycerolemia] Yakugaku Zasshi. 2006 Jan; 126(1):43-9.
    [12] Mazokopakis EE. & al: The hypolipidemic effects of Spirulina (Arthrospira platensis) supplementation in a Cretan population: a prospective study. J Sci Food Agric. 2013 Jun 10.
    [13] Parikh P. & al.: Role of Spirulina in the Control of Glycemia and Lipidemia in Type 2 Diabetes Mellitus. J Med Food. 2001 Winter; 4(4):193-199.
    [14] Huang ZX. & al.: [Protective effects of polysaccharide of Spirulina platensis and Sargassum thunbeergii on vascular of alloxan induced diabetic rats] Zhongguo Zhong Yao Za Zhi. 2005 Feb; 30(3):211-5.
    [15] La spiruline a été intégrée au projet Melissa (Micro-Ecological Life Support System Alternative) de l’ESA - ESA Communication www.esa.int.

    Mise en garde : ce document est régulièrement mis à jour. Il ne saurait cependant engager la responsabilité de NATÉSIS® s'il en était fait une interprétation relevant du domaine médical (diagnostic ou traitement).
    La spiruline est un complément alimentaire, elle ne peut se substituer à une alimentation équilibrée et à un mode de vie sain. Ne pas dépasser la dose conseillée. Tenir hors de la portée des jeunes enfants.

Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne
Tous droits réservés © NATESIS 2016