Quel est le moment idéal pour prendre ses compléments alimentaires ?

Par Aurélie Vangeon, Naturopathe

Afin de favoriser l’assimilation des principes actifs, certaines règles sont à respecter pour la prise de compléments alimentaires. Il est néanmoins recommandé de faire appel à un professionnel de santé pour choisir un complément adapté en fonction de vos besoins et d’éviter certaines contre-indications.

Il existe plusieurs formes galéniques qui n’offrent pas toutes la même biodisponibilité

  • Poudres : ont l’avantage de contenir le totum de la plante. On peut les consommer telles quelles (par exemple poudre d’ortie à parsemer sur vos plats) ou alors en comprimés et gélules.
  • Tisanes (plantes sèches ou fraiches) à faire en infusion ou en décoction.
  • Extractions à l’aide d’un solvant (alcool, glycérine, vinaigre…) : gemmothérapie, alcoolature, teintures mères…
  • Distillation qui permet l’obtention d’huiles essentielles et d’hydrolats.

Quel type de compléments alimentaires prendre ?

Il faut choisir la forme galénique la plus adaptée, en fonction de vos contraintes de vie et votre tempérament.

Il est important de discuter avec votre professionnel de santé pour trouver la forme galénique qui vous convient (surtout quand celle-ci doit être pris sur le long terme pour éviter que la prise devienne une contrainte).

Si vous êtes souvent en déplacement la tisane d’ortie (pour purifier le sang et lutter contre l’anémie) ne sera peut-être pas la plus adaptée à votre mode de vie. Il sera préférable dans ce cas de favoriser un complément sous forme de gélules ou de comprimés qui sont faciles à transporter et à avaler entre deux RDV.

Certains compléments sont connus pour leur goût peu agréable, si vous avez un palais sensible il sera plus simple de choisir la version en gélule ou comprimé pour éviter toute mauvaise surprise (par exemple la spiruline ou les huiles de poisson riches en omégas 3).

Si vous êtes « tête en l’air », la gemmothérapie ne sera peut-être pas la plus adaptée car on recommande souvent d’étaler la prise en 2 fois entre les repas.

Enfin, d’une manière générale pour les détox on choisira une version liquide à mettre dans une bouteille d’eau et à boire tout au long de la journée pour favoriser l’élimination des toxines.

Pour des questions pratiques et pour éviter tout risque d’étouffement on choisira pour les enfants et pour les personnes âgées des formes liquides qui pourront facilement être ajoutées dans un verre d’eau (comme par exemple les hydrolats).

Quel est le meilleur moment pour prendre votre complément alimentaire ?

Chaque individu est différent mais on peut établir certaines généralités (en cas de doute n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé) :

  • La plupart des compléments peuvent être pris à jeun le matin. Si vous en avez plusieurs, vous pouvez répartir les prises entre le matin et le midi.
  • De par leur fonction certains devront être au contraire consommés le soir comme par exemple la mélatonine 15 minutes avant le coucher pour favoriser l’endormissement.
  • Le cas du cycle féminin est un bon exemple de cas spécifique, selon les symptômes on pourra se complémenter en amont des règles pour éviter les dysménorrhées (par exemple le Pycnogenol®) ou pendant les règles pour diminuer l’anémie (par exemple les infusions d’ortie).
  • Des vitamines spécifiques peuvent être prises tous les jours pendant une période donnée (hiver) comme par exemple la Vitamine C et la vitamine D.
  • Il existe également des compléments qui ont une saisonnalité et qui ne seront disponibles que pendant une courte période, comme par exemple la cure de Bouleau.
  • Certains actifs (comme par exemple l’argile et le charbon végétal) doivent être consommés à distance d’autres compléments alimentaires ou médicaments pour éviter d’en limiter leurs effets.

Il est important de garder en tête qu’une alimentation équilibrée doit être privilégiée avant la prise de complément alimentaire et (sauf en cas de pathologie spécifique) il est recommandé de ne pas prendre des compléments alimentaires en continu et de faire des pauses régulières (appelées fenêtre thérapeutiques).

Quelques précautions …

Chaque personne est différente et les « généralités » énoncées ci-dessus ne doivent pas être prise au pied de la lettre.
N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé pour éviter des interactions et/ou contre-indications.

Par exemple :

  • Le millepertuis ne doit pas être pris avec certains médicaments (pilule, anti-dépresseurs…).
  • La réglisse ne devra pas être consommée en cas de tension artérielle.
  • Le Magnésium en cas d’insuffisance rénale …

Vous souhaitez un conseil ou une information sur un complément alimentaire ?

Demandez l’avis d’un Expert Naturopathe Natésis Conseil GRATUIT

DEMANDER UN AVIS
Aller en haute de page