Principales propriétés du Pycnogenol (+ croquis)

Pycnogenol, un puissant anti-oxydant
Pycnogenol est un extrait naturel de pin des Landes contenant des OPC (oligo-proanthocyanidines). Ces molécules sont aujourd’hui connues pour leur fort pouvoir anti-oxydant estimé 50 fois plus puissant que celui de la vitamine E et 20 fois plus que celui de la vitamine C.

N.B. : Les marques "Pycnogenol" et "Pygenol" sont la propriété de la société Horphag Research, détentrice du brevet d'extraction du "Pycnogenol". Ces deux marques correspondent au même ingrédient. "Pycnogenol" est la marque qui est la plus utilisée partout dans le monde, alors que "Pygenol" est davantage utilisée au Luxembourg.


Vieillissement cutané : En s’opposant aux radicaux libres responsables en partie du vieillissement prématuré de nos cellules, Pycnogenol peut augmenter jusqu’à 40 % notre propre pouvoir anti-oxydant [1]. Sa capacité à se lier au collagène et à l’élastine fait du Pycnogenol une arme efficace dans la lutte contre la perte d’élasticité et de fermeté de la peau.


Insuffisance veineuse : Depuis longtemps, Pycnogenol est reconnu pour son efficacité dans le traitement de l’insuffisance veineuse chronique (IVC). Grâce aux OPC capables de diminuer la perméabilité vasculaire et de renforcer la résistance capillaire, Pycnogenol atténue les sensations de douleur et de jambes lourdes tout en prévenant la formation d’œdèmes sous-cutanés [2].


Risques cardio-vasculaires : Les bienfaits du Pycnogenol ont été constatés dans la réduction de 3 risques cardio-vasculaires majeurs : il peut diminuer le taux sanguin de mauvais cholestérol (LDL) et réduire l’hypertension moyenne tout en limitant la formation des bouchons artériels responsables des phénomènes de thrombose [3].


Inflammations : En réduisant les leucotriènes circulants, médiateurs de maladies inflammatoires et allergiques, Pycnogenol augmente les capacités respiratoires des sujets asthmatiques aussi bien adultes qu’enfants [4]. Par ailleurs, il semblerait selon de nombreux témoignages de patients que le Pycnogenol représente un moyen naturel efficace de soulager les symptômes de fatigue chronique (fibromyalgie), bien que peu d'études cliniques ne valident officiellement cette hypothèse.


Dysménorrhées (symptômes menstruels) : Récemment des chercheurs ont démontré que Pycnogenol agissait comme analgésique naturel en soulageant les douleurs abdominales liées aux menstruations et en diminuant leur durée [5].


Diabète de type II : Chez les diabétiques de type II, Pycnogenol limiterait le taux de sucre sanguin sans pour autant affecter le niveau d’insuline. Il améliorerait également la résistance et la vascularisation des vaisseaux rétiniens, plus fragiles chez les diabétiques [6].

Les propriétés du Pycnogenol



> Voir la gamme Pycnogenol

> Voir les autres dossiers Pycnogenol

> > Voir aussi la gamme Spiruline




Mise en garde : ce document est une synthèse bibliographique régulièrement mise à jour ; il ne saurait engager Natésis s'il en était fait une interprétation abusive relevant du domaine médical (diagnostic et/ou traitement).

[1] Devaraj S. & al. : Supplementation with pine bark extract rich in polyphenols increases plasma antioxidant capacity and alters the plasma lipoprotein profile. Lipids, 2002 Oct; 37(10): 931-4.
[2] Koch R. : Comparative study of Veinostatin and Pycnogenol in chronic insufficiency. Phytother Res. 2002 Mar;16 Suppl 1:S1-5.79.
[3] Hosseini. S. & al. : A randomized, double-blind, placebo-controlled, prospective, 16 week crossover study to determine the role of Pycnogenol in modifying blood pressure in mildly hypertensive patients. Nutrition Research, 2001 21: 1251-1260.
[4] Lau BH. & al. : Pycnogenol as an adjunct in the management of childhood asthma. J Asthma. 2004;41(8):825-32.
[5] Kohama T. & al.: Analgesic efficacy of French maritime pine bark extract in dysmenorrhea: an open clinical trial. J Reprod Med. 2004 Oct;49(10):828-32.
[6] Liu X & al. : Antidiabetic effect of Pycnogenol French maritime pine bark extract in patients with diabetes type II. Life Sci. 2004 Oct 8;75(21):2505-13.


Newsletter
Inscrivez vous à la newsletter pour recevoir nos actualités
Je m'abonne
Je me désabonne