Recevez notre Newsletter
Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne
Espace Professionnels de Santé
Vous êtes un professionnel de santé
(médecin généraliste, homéopathe, pharmacien, kinésithérapeute, praticien,...)

Cliquez-ici pour accéder au formulaire

Pycnogenol et circulation sanguine


Genève, 20 décembre 2005 - Une étude impliquant un groupe de patients supplémentés avec un extrait d'écorce de pin connu sous le terme générique de Pycnogenol peut conduire à une évolution importante dans le traitement des varices et, de façon plus générale, tout ce qui concerne l'amélioration de la circulation sanguine au niveau des membres inférieurs. Cette étude a été publiée dans le numéro de novembre/décembre 2005 de la revue Angiology.


Réalisée en double-aveugle contre placebo, l'étude envisageait le degré de guérison d'ulcères variqueux d'un groupe de 16 patients :
- le groupe n° 1 recevant un placebo sous forme de comprimés,
- le groupe n° 2 recevant du Pycnogenol sous forme de comprimés,
- le groupe n° 3 recevant à la fois du Pycnogenol en comprimés et par application locale.
Les patients ont au préalable reçu des bas de contention après désinfection des plaies.


Au bout de six semaines de traitement, l’étude montre :
- groupe n° 2 (Pycnogenol / cp) : réduction de 88 % de la taille de l’ulcère, soit une différence considérable avec le groupe placebo.
- groupe n° 3 (Pycnogenol / cp + application locale) : guérison totale des ulcères.


« Notre objectif en menant cette étude n'était pas tant de démontrer la vitesse de guérison par le Pycnogenol dans le traitement des ulcères, que de souligner les effets d'une meilleure circulation sanguine dans ce type de pathologie » explique Peter Rohdewald, PhD, auteur de cette étude. « Bien que les problèmes de varices ne concernent qu'environ 1 % de la population, des facteurs comme l'âge, le surpoids ou la station debout prolongée peuvent influencer le fonctionnement veineux, dans un contexte où l'insuffisance veineuse chronique (IVC) devient une question récurrente ».


Les pathologies veineuses deviennent de plus en plus courantes aujourd'hui, touchant la moitié de la population adulte. Les varices apparentes concernent 10-15 % des hommes et 20-25 % des femmes. Quand on procède à un "stretching" sur des veines, le sang peut stagner dans les tissus voisins causant des oedèmes douloureux. Les veines peuvent rester dilatées et les varices les plus importantes réapparaître. Si elle n'est pas traitée, l'insuffisance veineuse chronique (IVC) évoluera jusqu'à la formation d'ulcères variqueux plus sérieux affectant la pression artérielle des membres inférieurs (jambes et pieds).


Les premiers signes apparaissent sous forme d'une décoloration de la peau suivie ensuite d'une forme de gangrène des tissus accompagnée d'une plaie ouverte ou d'un ulcère. Laissés sans traitement, ces ulcères ne peuvent guérir en raison d'une insuffisance du débit circulatoire et d'oxygène. Dans ces conditions, les ulcères prennent souvent des mois et même des années à pouvoir évoluer favorablement.


« Pour la première fois, une amélioration très significative dans le traitement des ulcères variqueux des membres inférieurs vient d'être documentée. Nous avons pu obtenir une guérison complète au bout de six semaines pour le groupe de patients soumis à une supplémention de Pycnogenol par voie orale, accompagnée d'un traitement local » déclare le Dr. Rohdewald. « Nos résultats viennent confirmer une étude précédente montrant une guérison accélérée avec réduction des plaies après application d'un gel incorporant le Pycnogenol comme principe actif ».


Selon le Dr. Rohewald, le Pycnogenol n'a pas comme seule propriété d'accélérer le processus de guérison, mesurable par la réduction de l'ulcère, mais apporte aussi la démonstration du rôle de celui-ci dans l'amélioration de la circulation sanguine.


D'autres études sur ce sujet ont été publiées dans les 12 derniers mois montrant l'efficacité du Pycnogenol pour prévenir les patients du développement d'un œdème (gonflement des jambes ou chevilles) ou de thromboses veineuses plus profondes que l'on peut contracter par exemple lors des vols longue distance (syndrome des vols longue distance). Les études ont montré que le Pycnogenol non seulement pouvait prévenir des thromboses dans les membres inférieurs, mais réduisait aussi de manières significative le gonflement des jambes et des chevilles que ressentent beaucoup de personnes pendant les vols long courrier. Ces résultats ont été publiés en novembre 2004 et juillet 2005 dans les dossiers de "Clinical and Applied Thrombosis & Hemostasis".


Le Pycnogenol est un extrait naturel d'écorce de pin maritime qui pousse dans les Landes en France. Cet extrait contient une combinaison unique de procyanidines, de bioflavonoïdes offrant par leurs propriétés complémentaires des bénéfices considérables en terme de santé. Cet extrait a été largement étudié et documenté durant les 35 dernières années et a suscité plus de 180 études ou articles scientifiques démontrant à la fois sa totale sécurité en tant qu'ingrédient et son efficacité sur le plan de ses propriétés. Aujourd'hui, le Pycnogenol est présent dans plus de 400 compléments nutritionnels partout dans le monde.




> Voir la gamme Pycnogenol

> Voir les autres dossiers Pycnogenol

> Voir aussi la gamme Spiruline




Etude publiée dans le numéro de novembre/décembre 2005 de la revue "Angiology".

Belcaro G, Cesarone MR, Errichi BM, Ledda A, Di Renzo A, Stuard S, Dugall M, Pellegrini L, Rohdewald P, Ippolito E, Ricci A, Cacchio M, Ruffini I, Fano F, Hosoi M. Venous ulcers: microcirculatory improvement and faster healing with local use of Pycnogenol. Angiology 56: 699-705, 2005.

Mise en garde : ce communiqué de presse ne saurait engager Natésis s'il en était fait une interprétation abusive relevant du domaine médical (diagnostic et/ou traitement).



Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne
Tous droits réservés © NATESIS 2016