Recevez notre Newsletter
Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne
Espace Professionnels de Santé
Vous êtes un professionnel de santé
(médecin généraliste, homéopathe, pharmacien, kinésithérapeute, praticien,...)

Cliquez-ici pour accéder au formulaire

Protection des Ressources de Krill



Le krill est un crustacé des mers froides qui ressemble à une crevette. Il se déplace en bancs denses pouvant atteindre plusieurs kilomètres.

Le mot "krill" est un terme général qui regroupe 85 espèces de petits crustacés dont le krill de l’Antarctique Euphausia Superba [1].

Bien que la biomasse du krill ne soit pas connue de manière très précise, elle serait, selon l’Institut Polaire Français Paul Emile Victor (IPEV), certainement la plus abondante de la planète et pourrait être supérieure à 500 millions de tonnes [2] *.

Le krill de l’Antarctique se reproduit naturellement chaque année. Cette reproduction serait suffisante pour les prédateurs, le prélèvement au titre de la pêche et la mort naturelle [3].

D’après le National Geographic, « les scientifiques estiment que le poids total de tout le krill antarctique est supérieur au poids total de tous les êtres humains sur Terre » [4].


La pêche du Krill

Le krill Euphausia superba, qui constitue l’une des biomasses les plus abondantes de la planète, n’est pas une espèce menacée.

Dans les années 1980 et 1990, la pêche de krill était bien plus importante (autour de 500 000 tonnes/an) [1] qu’elle ne l’est aujourd’hui (environ 210 000 tonnes/an pour 2009/2010) [3]. La Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique (CCAMLR) ** chargée de la gestion et du contrôle du krill a enregistré deux déclins de la pêche de krill : en 1992 à cause de facteurs économiques (et non d’une baisse du stock) et 1998 à cause de la crise économique en Asie [5].

Bien qu’actuellement la demande actuelle de krill semble augmenter, les récentes données chiffrées nous permettent de comprendre que le krill n’est pas une espèce menacée. Sur les 13 dernières années un peu plus de 123 000 tonnes de krill en moyenne ont été pêchées [3]. Par ailleurs, la CCAMLR n’a jamais recensé de manque de krill [3].

La CCAMLR fixe des limites de capture de précaution qu’elle actualise chaque année. Pour 2009/2010, le quota était de 6,6 millions de tonnes [6]. A la fin 2010, celui-ci a été réévalué à la hausse et a été fixé à un peu moins de 8,7 millions de tonnes pour 2010/2011 [7].
Zoom sur : la pêche de krill & les baleines

Les baleines en Antarctique consomment environ 85 millions de tonnes de krill par an [3].

Le quota de précaution fixé par la CCAMLR pour 2009 / 2010 représente environ 10 % de la consommation des baleines [6].

En 2009 / 2010, environ 210 000 tonnes de krill ont été pêchées [3], se qui représente seulement 0,25 % de la consommation des baleines.

En 2009/2010, environ 210 000 tonnes de krill ont été pêchées [3] ce qui représente environ 3 % du quota de précaution et environ  0,05 % de la biomasse totale [6].

Comme nous pouvons le constater, la quantité de krill pêchée est très inférieure au quota fixé par la CCAMLR [6] et ne représente qu’une très faible proportion de la biomasse totale de krill.

Pour conclure, il est également intéressant de noter que sur la quantité de krill pêchée, moins de 1% est utilisé pour la santé humaine (compléments alimentaires, pharmacie…) [3].

* La CCAMLR (Commission for the Conservation of Antarctic Marine Living Resources - Commission pour la conservation de la faune et de la flore marines de l’Antarctique) est constituée de 25 pays. Elle « gère les ressources marines vivantes dans les eaux entourant l'Antarctique ». La Convention sur la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique « a pour objectif de conserver la vie marine, sans toutefois en exclure l'exploitation, dans la mesure où elle est menée de manière rationnelle » [5].

* Selon les donnes de Neptune Technologies & Bioressources Inc., la biomasse du krill pourrait atteindre 400 à 420 millions de tonnes [3].

Sources :
[1] A. Martin : Krill Antarctique : Phytothérapie 2007 Vol. 5 supl. 1, June 2007, pp. 6-13(8)
[2] L'Institut polaire français Paul Émile Victor (IPEV) www.institut-polaire.fr/ipev/les_regions_polaires/antarctique/regard_sur_la_faune_et_la_flore
[3] Documentation technique de Neptune Technologies & Bioressources Inc.
[4] National Geographic http://animals.nationalgeographic.com/animals/invertebrates/krill
[5] Commission for the Conservation of Antarctic Marine Living Resources (CCAMLR) www.ccamlr.org
[6] Schedule of conservation measures in force 2009/10 season (As amended by the Commission at the Twenty-eighth Meeting, 26 October to 6 November 2009).
[7] Schedule of conservation measures in force 2010/11 season (As amended by the Commission at the Twenty-ninth Meeting, 25 October to 5 November 2010).
Photo : Neptune Technologies & Bioressources Inc.

Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne
Tous droits réservés © NATESIS 2016