Comment prévenir les allergies saisonnières ?

Par Aurélie Vangeon, Naturopathe

Éternuements, picotements dans la gorge, yeux qui pleurent… Ces symptômes sont courants pour environ une personne sur trois à l’approche du printemps et portent le nom de rhinite allergique saisonnière. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, en 2050 les allergies toucheront la moitié de la population mondiale.

En bref, face à un élément inoffensif (par exemple du pollen de bouleau) le système immunitaire réagit de manière disproportionnée et libère alors de l’histamine, responsable du processus inflammatoire. La pollution aggrave le problème en fragilisant les muqueuses respiratoires.

Les allergènes peuvent être variés : Ambroisie, Graminées, Bouleau, Noisetier… Mais cela se complique quand certaines protéines allergisantes sont structurellement similaires à un type d’aliments (pomme, amande…).

Il est difficile de limiter le contact avec les allergènes, mais il est possible d’agir en prévention pour préparer au mieux l’organisme à cette période.

Nos conseils pour limiter les symptômes allergiques

  • Chez les personnes allergiques, il n’est pas rare que le foie soit surchargé. Avec les conseils d’un naturopathe, vous pouvez envisager une à deux fois par an (au changement de saison par exemple) une détoxification en douceur (radis noir, romarin, bouillotte chaude…) et une alimentation adaptée.
  • Faites attention à votre équilibre acido-basique, qui peut être perturbé à cause d’une alimentation transformée, d’un manque ou d’un excès d’activité physique, du stress…
  • Limitez les aliments qui contiennent de l’histamine (tomate, aubergine, épinard, avocat, aliments fermentés, vinaigre…) qui déclenche les réactions de l’inflammation.
  • En pleine crise, faites une monodiète ou un jeûne hydrique (par exemple une journée).
  • Consommez des aliments riches en :
    • Oméga 3 pour leur action anti-inflammatoire (petits poissons gras 2 fois par semaine et huile de chanvre, lin, cameline…1 càs par jour – à ne pas faire chauffer et à conserver au frais).
    • Vitamine C nécessaire pour réduire le taux d’histamine en présence d’allergies : ananas, asperge, acérola, églantier, brocoli, cassis, chou, cresson, fraise, framboise, agrumes, kiwi…
    • Des œufs de caille : naturellement riches en ovomucoïde qui permet de bloquer la trypsine qui intervient dans la réaction allergique. Pour avoir des effets bénéfiques, il faudrait consommer 5 œufs de caille par jour pendant 7 semaines (pour le côté pratique, cela existe sous forme de compléments alimentaires).
  • Prenez soin de votre flore intestinale avec la consommation de probiotiques si celle-ci est fragile (consultez un professionnel de santé).
  • Adoptez des bonnes habitudes pour limiter les symptômes :
    • Se rincer les cheveux régulièrement pour éviter que les pollens ne se déposent sur l’oreiller.
    • Ne pas faire sécher son linge dehors.
    • Se rincer le nez tous les jours avec un spray à l’eau de mer.
    • Utiliser un mélange d’huiles essentielles en spray pour protéger vos narines.
  • Il existe plusieurs compléments alimentaires qui peuvent intervenir en soutien, à vous de trouver avec un professionnel de santé celui qui vous conviendra le mieux ! Je pense par exemple aux bourgeons de plantes, appelée gemmothérapie (cassis, noyer, romarin…), la propolis pour renforcer votre immunité …
  • En cas de conjonctivite associée, pensez à l’Hydrolat de bleuet !

Vous souhaitez un conseil ou une information sur un complément alimentaire ?

Demandez l’avis d’un Expert Naturopathe Natésis Conseil GRATUIT

DEMANDER UN AVIS
Aller en haute de page