Comment améliorer la circulation sanguine naturellement ?

Par Agathe Thine, Journaliste santé & bien-être

Sensation de “jambes lourdes”, œdèmes des pieds et des jambes, fourmillements, pieds froids ou encore hémorroïdes ou “impatiences”… Ces symptômes courants, notamment chez les femmes, peuvent révéler des troubles de la circulation sanguine. Ils sont souvent accrus par la chaleur ou les stations debout ou assise prolongées. Bien que la plupart du temps bénins, ces symptômes peuvent altérer la qualité de vie.
Bonne nouvelle, il existe des solutions naturelles et d’hygiène de vie efficaces et sans effets secondaires.

Qu’est-ce que la circulation sanguine ?

On nomme “circulation sanguine” le circuit fermé composé du cœur et des vaisseaux sanguins (veines, artères). Le cœur joue un rôle de “pompe” en propulsant le sang dans les vaisseaux. Le sang circule ainsi dans tout le corps, apportant aux organes l’oxygène et les nutriments dont ils ont besoin pour bien fonctionner. La circulation sanguine joue aussi un rôle de “nettoyage”, des déchets organiques et du dioxyde de carbone.

Lorsque la circulation se fait mal, des symptômes plus ou moins gênants peuvent apparaître, notamment dans le bas du corps :

  • Œdème au niveau des chevilles et/ou des pieds, surtout en fin de journée ;
  • Sensation de jambes lourdes, souvent signe d’un mauvais retour veineux ;
  • Fourmillements dans les jambes, crampes, pieds froids, souvent dus à la dilatation des parois veineuses lors de positions tenues statiques trop longtemps (assise ou debout);
  • Varices, veines déformées en raison d’une dilatation permanente d’une veine. L’hérédité ou encore le surpoids peuvent favoriser leur apparition ;
  • Hémorroïdes, courantes en cas de constipation chronique ou pendant la grossesse, ces crises douloureuses sont dues à l’inflammation et à la dilatation des veines situées autour de l’anus.
  • Couperose, petites rougeurs visibles à l’œil nu, localisées sur le visage, cela est dû à une dilatation anormale de petits vaisseaux sanguins.

Si la plupart du temps, ces symptômes sont bénins et peuvent être soulagés efficacement par des solutions naturelles, il est conseillé de consulter son médecin traitant afin d’éliminer toute cause plus grave comme une thrombose, une phlébite ou des varices qui peuvent nécessiter un traitement médical.

 

Les causes d’une mauvaise circulation sanguine

  • La sédentarité : le manque d’activité physique, la tenue prolongée des stations debout ou assise empêchent le sang et la lymphe de bien circuler ;
  • Les antécédents familiaux ;
  • Le surpoids ou l’obésité ;
  • Le tabac ;
  • Les changements hormonaux comme la grossesse, les règles, certains traitements hormonaux.

Règles d’hygiène de vie simples pour améliorer la circulation sanguine

L’hérédité, l’âge, la situation hormonale (grossesse…), la sédentarité, jouent un rôle sur la santé de la circulation sanguine. Mais il existe quelques règles d’hygiène de vie simples pour en améliorer la qualité et lutter contre les symptômes désagréables :

  • Bouger ! La sédentarité ne joue pas en faveur d’un bon système veineux. Si vous travaillez assis.e devant un bureau, veillez à vous lever régulièrement pour marcher. Quelques pas suffisent pour provoquer le retour veineux. De même, si vous devez garder la station debout longtemps. Enfin, une activité physique régulière (au moins 30 minutes par jour) est nécessaire à une bonne santé cardiovasculaire.
  • Terminer votre douche par un jet d’eau froide des pieds jusqu’aux cuisses. Le froid resserre les vaisseaux dilatés.
  • Éviter le tabac : il rend les veines moins toniques.
  • Limitez la consommation d’aliments très gras, salés ou sucrés. Une nourriture trop riche augmente la quantité de déchets métaboliques et diminue la fluidité du sang.
  • Buvez au moins 1, 5 litres d’eau par jour.
  • Surélever le lit de quelques centimètres. Un simple livre sous les pieds du lit suffit pour favoriser le retour veineux.
  • Porter des bas de contention en cas de longs voyages (avion, voiture).

Circulation sanguine : les plantes efficaces

Il existe plusieurs plantes efficaces sur les symptômes liés aux troubles de la circulation sanguine. Selon leur sphère d’action, elles peuvent être prises seules ou en synergie, sous forme de tisane ( 2 c.c dans 250 ml d’eau, 3 fois par jour) ou sous forme de complément alimentaire (gélules, teinture mère, extrait liquide).
La vigne rouge
La vigne rouge est utilisée dans de nombreux médicaments et compléments alimentaires destinés à favoriser la circulation sanguine. Et pour cause ! Elle a des propriétés anti-inflammatoires, anti-oedème et diurétiques.

Le marronnier d’Inde

Efficace sur plusieurs types de troubles de la circulation, le marronnier d’Inde agit comme tonique veineux. Il a également une action décongestionnante et anti-inflammatoire. Il est efficace contre les varices, les jambes lourdes, les œdèmes et les hémorroïdes.

Le cassis (feuilles)

Les feuilles de cassis agissent comme fluidifiant sanguin. Elles sont efficaces sur les sensations de jambes lourdes.

Le ginkgo biloba

Le ginkgo biloba a une action anti coagulante et vasodilatatrice.

Le Pycnogenol : un actif naturel magique sur les troubles de la circulation

Le Pycnogenol est un actif naturel extrait de l’écorce du pin maritime des Landes. Connu pour ses propriétés antioxydantes, de nombreuses études ont montré son efficacité sur la circulation sanguine. C’est sa richesse en oligo-proanthocyanidines (OPC) qui lui donne des propriétés antioxydantes 20 à 50 fois plus importantes que celle des vitamines E et C, déjà considérées comme de puissants antioxydants. En limitant le stress oxydatif, le Pycnogenol a un effet anti-inflammatoire : il aide à limiter la dégradation des tissus induite par l’inflammation. Gonflements, impatiences, œdèmes, varices, et même ulcères veineux ou insuffisance veineuse chronique, il agit alors sur tous les troubles de la circulation sanguine.

100% naturel et made in France, le Pycnogenol proposé par Natésis a une haute teneur en OPC et agit efficacement sur la micro-circulation. Il soutient la circulation sanguine et protège les parois des vaisseaux sanguins.

Attention : cet actif naturel n’est pas recommandé aux femmes enceintes de moins de 3 mois. Les personnes sous anticoagulant ou en cas de prise simultanée de médicaments doivent demander l’avis de leur médecin.

Circulation sanguine : Quelles huiles essentielles ?

En aromathérapie, il existe plusieurs huiles essentielles, recommandées pour leur action drainante et veinotonique. Elles s’utilisent en massages localisés, seules ou en synergie, diluées dans une huile végétale comme celle de calophylle inophylle, connue pour ses vertues tonifiantes sanguines, à raison de 3 à 5 gouttes dans une cuillère à soupe d’huile.
Comment effectuer un massage circulatoire efficace ? Masser du bas vers le haut : commencer par les pieds et les chevilles en effectuant des petits cercles légèrement appuyés, puis remonter jusqu’aux mollets.
Vous pouvez aussi ajouter quelques gouttes d’une des huiles essentielles citées ci-dessous, diluées dans une base neutre (une cuillère de lait ou du gel douche), à l’eau du bain.

D’une façon générale, limiter l’utilisation des huiles essentielles sur les femmes enceintes et allaitantes et les enfants de moins de 7 ans. Demander conseil à votre thérapeute.

L’huile essentielle de citron

L’huile essentielle de citron a des propriétés fluidifiantes sanguines. En massage, elle agit sur les œdèmes et favorise le retour veineux. Elle peut également être prise en interne, à raison de 2 gouttes dans une cuillère à café de miel, pour lutter contre la rétention d’eau et les varices.
Précautions d’emploi : cette huile essentielle est photosensibilisante, ne pas appliquer ou consommer sur la peau avant une exposition au soleil.

L’huile essentielle de cyprès

L’huile essentielle de cyprès est connue comme une merveilleuse décongestionnante veineuse et lymphatique. Elle est efficace sur tous les troubles de la circulation sanguine et protège les vaisseaux capillaires. En cas de couperose, mélanger une goutte à une crème neutre et appliquer sur la peau endommagée.

L’huile essentielle de géranium Bourbon

L’huile essentielle de géranium Bourbon est idéale en cas de rétention d’eau : elle stimule la circulation veineuse et lymphatique.

L’huile essentielle de ciste ladanifère

L’huile essentielle de ciste ladanifère a un effet vasoconstricteur. Elle agit notamment sur les hémorroïdes : mélanger 1 à 2 gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale de calophylle inophyle et appliquer au niveau des douleurs.

L’huile essentielle de menthe poivrée

L’huile essentielle de menthe poivrée apporte un soulagement immédiat aux sensations de jambes lourdes et/ou gonflées, notamment grâce à la sensation de fraîcheur qu’elle procure sur la peau.

 

Recette d’huile de massage veinotonique

Dans un flacon en verre teinté, mélanger :

  • 30 ml d’huile végétale (de préférence de calophylle inophyle),
  • 10 gouttes d’huile essentielle de citron,
  • 10 gouttes de menthe poivrée,
  • 10 gouttes de cyprès

À l’aide de ce mélange, masser des pieds jusqu’en haut des cuisses 2 fois par jour en cas de symptômes.

Précautions d’emploi
Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de moins de 12 ans et les personnes sous anticoagulants doivent demander l’avis de leur médecin traitant avant d’entamer une complémentation à base de plantes et ou d’huiles essentielles.

Vous souhaitez un conseil ou une information sur un complément alimentaire ?

Demandez l’avis d’un Expert Naturopathe Natésis Conseil GRATUIT

DEMANDER UN AVIS
Aller en haute de page