Les bienfaits du Cranberry

Connue pour combattre les cystites, la cranberry est un véritable atout pour la santé.

Les bienfaits du cranberry sur la santé

La cranberry (ou canneberge) est un fruit connu depuis des siècles pour lutter contre certains troubles.

Très riche en tanins et très acide, ce fruit rouge faisant partie des plantes médicinales est un véritable allié pour la santé.

Il était déjà utilisé par les amérindiens pour soigner les problèmes gastriques et pour combattre certaines douleurs.

Mis à part la vitamine C, la cranberry possède des proanthocyanidines ou PACs, des phytonutriments qui jouent un rôle contre l’oxydation et retardent ainsi le vieillissement.

Les PACs de la cranberry, molécules de la famille des tanins, permettent de lutter contre les bactéries présentes dans la vessie ou le système urinaire.

Composition de la cranberry

La cranberry est considérée comme un super aliment depuis de nombreuses années au sein de nos habitudes occidentales.

Vrai trésor en termes de nutriments et de vitamines pour la santé, cette plante médicinale entre même dans la composition de certains médicaments.

La cranberry est très riche en vitamine C. Une vitamine antioxydante, qui permet de neutraliser les radicaux libres qui abîment et font vieillir les cellules.

Elle renforce également le système immunitaire en le rendant plus solide et plus performant.

Le cranberry prévient et soigne les infections urinaires.

La cranberry pour prévenir et soigner les problèmes urinaires

La baie de cranberry est avant tout connue et utilisée pour soigner les infections urinaires et pour améliorer le confort urinaire.

C’est un allié utilisé par les femmes, souvent plus sujettes aux infections de la vessie que les hommes.

Éliminer les bactéries responsables

La cranberry est particulièrement intéressante lorsqu’il s’agit de protéger le système urinaire.

Ses proanthocyanidines (PACs) sont les principes actifs essentiel dans la lutte contre les cystites. Les PACs, surtout de type A, empêcheraient l’adhérence des germes à la paroi vésicale. Grâce à cette action protectrice, la baie de cranberry agit comme un véritable antibiotique naturel contre les infections urinaires.

À noter que si l’infection s’aggrave, elle peut remonter jusqu’au rein. Il est donc impératif dans ce cas-là de voir un médecin ou d’aller aux urgences.

Prendre soin de sa flore urinaire

Si la cranberry permet de lutter contre les problèmes urinaires, elle est encore plus performante pour les prévenir. Elle préserve notamment des infections urinaires à Escherichia coli. Ses PACs se fixent sur des sites spécifiques de la bactérie qui lui servent à s’ancrer sur la muqueuse.

Les méta-analyses disponibles montrent que la cranberry peut réduire le risque d’infection urinaire récurrente ou une première infection de 26 % à 33 % chez les femmes (TRC).

Les personnes sujettes aux infections de la vessie, peuvent consommer quotidiennement 1 à 2 verres de jus de cranberry en prévention pour éviter les récidives. La prise de cranberry sous forme de compléments alimentaires (gélules, comprimés, ampoules) est également possible.

La cranberry, un excellent atout pour vos artères

Les polyphénols de la cranberry pourraient être bénéfiques sur le système cardiovasculaire.

Selon une méta-analyse la cranberry serait capable de légèrement modifier certains facteurs de risque de maladie cardiovasculaire. Des travaux ont monté que l’extrait de cranberry pouvait réduire le risque de développer un accident vasculaire chez les personnes ayant déjà une athérosclérose.

Ces données encore peu nombreuses, demandent à être confirmées par plus d’études.

Un excellent fruit pour protéger le système digestif

De récentes découvertes ont permis de se rendre compte que les bienfaits de la cranberry s’étendaient au système digestif.

En effet, elle permettrait de lutter contre E. coli, une bactérie responsable d’environ 50 % des ulcères gastriques, généralement traités avec des antibiotiques.

La prise de cranberry assurerait une protection vis-vis des ulcères gastriques.

La consommation régulière de jus de cranberry peut aider à réduire la quantité de E. coli dans l’estomac de personnes infectées chroniquement.

La cranberry n’a pas fini de nous étonner par ces bienfaits et surtout de nous aider naturellement à lutter contre divers troubles.

Sous quelles formes consommer ce fruit ?

La cranberry est un fruit très acide. Aussi, il est difficile de la manger crue et nature.

Le jus de fruits est le moyen le plus commun de consommer de la cranberry. On trouve du jus dans la plupart des supermarchés. Malheureusement ces jus sont bien souvent trop sucrés, il conviendrait donc de préférer de purs jus bio sans sucre, que l’on peut trouver facilement dans les magasins bio.

 

On peut également consommer la cranberry en compléments alimentaires sous forme d’ampoules, de comprimés ou de gélules. C’est très pratique surtout lorsqu’on veut traiter les problèmes urinaires. La teneur en cranberry est généralement concentrée, apportant 36 mg de PACs par jour, soit la dose reconnue efficace pour lutter efficacement contre les infections urinaires.

La cranberry se consomme également parfaitement sous la forme de fruits secs. C’est la forme la plus gourmande car séché, le fruit n’est plus aussi acide. On peut la manger en snack ou l’insérer dans ses yaourts ou ses céréales. De plus, même séchés les propriétés empêchant l’oxydation sont tout aussi efficaces que dans le fruit cru.

Enfin, on peut manger les baies rouges crues, fraîches ou surgelées. Mais il est conseillé de les cuire, de les faire en compote avec du sucre et de l’eau.

Aussi bon en compote, confiture ou en sauce